Chargement Évènements
Cet évènement est passé

A Josselin avec le cardinal Robert Sarah, préfet du culte divin à Rome et monseigneur Robert Centène évêque de Vannes.

Programme:

  • samedi 7 septembre
  • 20h30 veillée et messe à la Basilique
  • Dimanche 8 septembre
  • 10h30 procession (Basilique) avec les bannières
  • 11h00 messe pontificale place Saint-Martin
  • 14h30 chapelet, vêpres et grande procession.

Il est conseillé de prévoir un siège pliant.

Sanctuaire Notre-Dame-du-Roncier 06 37 23 30 51 et www.sanctuaire-josselin.fr

 

Josselin célébrera dimanche 8 septembre 2019 le 1211ème pardon de Notre-Dame du Roncier, une tradition depuis l’an 808.

Des milliers de pèlerins sont attendus dimanche 8 septembre à Josselin pour le traditionnel pardon de Notre-Dame-du-Roncier, le deuxième plus important du Morbihan après celui de Sainte-Anne-d’Auray et l’un des plus anciens de Bretagne. Une tradition qui remonte à l’an 808.

Un pardon qui a traversé l’histoire.

« Une aveugle de naissance fut guérie en l’an huit cent. Aujourd’hui en ta présence, nous voici toujours confiants ! », chantent encore aujourd’hui les pèlerins en procession derrière l’effigie de la Vierge. L’histoire raconte qu’un paysan aurait découvert sa statue en coupant des ronces. En la découvrant, sa fille, aveugle de naissance, aurait recouvré la vue.

L’annonce de ce miracle s’est ensuite répandue dans toute la Bretagne et très vite, les pèlerins ont afflué à Josselin où l’on a construit une chapelle puis une église romane qui est devenue la basilique que l’on connaît aujourd’hui. « Quand on regarde son développement au fil des temps, on peut remarquer que ce pardon a traversé des périodes de l’histoire de la Bretagne et de la France qui auraient pu le faire cesser. Malgré cette histoire mouvementée, malgré les évolutions très marquées des mentalités, les pardons bretons ont tenu et tiennent contre vents et marées. La foi est bien enracinée dans le cœur des hommes de ce temps », a déclaré en 2015 Mgr Lucien Fruchaud, évêque émérite de Saint-Brieuc qui avait présidé le 1207e pardon, aux côtés de Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes.